Montréal : 2e plus gros foyer au Canada en termes de talent NCAA

Vous connaissez probablement Chris Boucher, Luguentz Dort et maintenant Karim Mané, mais peu reconnaissent les noms des 29 jeunes hommes québécois qui évolueront cette année au sein du circuit de basketball de Division 1 du réseau sportif collégial américain. En NCAA, le Canada est fier d’y compter 158 basketteurs masculins, un record, et l’ascension du talent qui émane de la ville de Montréal a un rôle important à jouer dans cette croissance du basketball au Québec et au Canada.

La vidéo présentée ci-dessous, à l’aide de son diagramme chronologique, vous indiquera exactement quelle évolution le talent de Montréal a connu au cours de la dernière décennie.

Alors que dans le cadre de la saison de la NCAA de 2010-2011, Montréal ne pouvait se vanter que d’avoir 10 de ses produits masculins en D1 – puis 9 la saison suivante – ce nombre a graduellement augmenté au fil des années subséquentes.

En 2018-2019 toutefois, les chiffres de la métropole québécoise ont rapidement rechuté jusqu’à 10, lorsque Brampton l’a dépassé au classement, mais Montréal s’est rattrapé à la vitesse de l’éclair en envoyant 23 jeunes joueurs en NCAA (29 Québécois au total), seulement deux campagnes après cette glissade.

Aujourd’hui confortablement installée juste derrière la capitale ontarienne – qui dénombre 35 de ses athlètes en D1, aussi un record – Montréal connait son plus grand essor jamais observé en terme de talent basketball.

Sans équivoque, des modèles comme Luguentz Dort, Chris Boucher, Karim Mané et Khem Birch y sont pour beaucoup, eux qui permettent aux jeunes joueurs d’ici de rêver grand et de voir la NBA, ou la NCAA, comme un objectif plus qu’accessible.

Comme ce n’est que le début, puisque certains programmes (Dynastie Basketball, Brookwood Elite, etc.) en sol québécois font du travail incroyable pour la croissance du basketball, nous verrons de plus en plus de jeunes athlètes atteindre de hauts sommets grâce au développement qu’ils ont connu à Montréal et au Québec; et c’est vrai pour les garçons comme les filles.

Restez à l’affût et suivez AlleyOop360 sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer sur l’évolution du basketball québécois. Le futur est radieux.

– 5 pieds 2 en NCAA :

– Définitivement le dunk de la saison jusqu’à présent en NCAA :

– Bronny a déjà 30 ans?!

– Les Warriors s’évitent de payer trop cher pour un joueur qui ne jouera pas :

– Mais les Lakers n’ont pas eu cette chance…

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 745