Terence Davis libéré de toute accusation

Les accusations de violence conjugale qui pesaient sur Terence Davis ont été abandonnées par le Bureau des avocats du district de New York, vendredi en fin d’avant-midi. Le shooting guard des Raptors était dans l’eau chaude depuis un incident survenu en octobre 2020.

C’est l’informateur d’ESPN Adrian Wojnarowski qui a sorti la nouvelle, rappelant que la situation en question s’était déroulée dans un hôtel de New York.

Le NYPD avait indiqué, il y a quelques mois, que Davis et sa copine s’étaient engueulés avant qu’il la frappe au visage et qu’il fracasse son téléphone portable au sol. S’en est suivi le dépôt de sept chefs d’accusation à son endroit.

Au menu : deux chefs d’agression, harcèlement, mise en danger du bien-être d’un enfant et méfait criminel. Toutes des charges qu’on aura finalement décidé de laisser tomber.

À sa deuxième saison dans la NBA, l’ancien de l’université Ole Miss ressent déjà les effets de ses actions repréhensibles. Nick Nurse ne l’a pas envoyé dans la mêlée à tous les matchs et quand il le fait, il lui accorde moins de temps de jeu.

Davis est sous contrat avec Toronto jusqu’à la fin de la saison 2020-2021. Qu’il le veuille ou non, on ne jugera pas simplement son rendement sur le terrain lorsque viendra le temps de négocier une nouvelle entente.

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 702