Remontée improbable : 9 points en 50 secondes des Hornets secouent les Kings

Lorsque deux équipes de la NBA sont séparées par un gouffre de 8 points ou plus lors d’un match, et qu’il ne reste moins d’une minute à compléter au cadran, habituellement, l’issue de la rencontre est scellée. Néanmoins, ça n’a pas empêché les Hornets de Charlotte de remonter une telle pente face aux Kings de Sacramento, dimanche soir, afin de surprendre leurs adversaires et récolter l’une des victoires les plus improbables de la saison. Voici ce qui s’est produit.

Les deux formations de conférences opposées se sont livré tout un combat hier soir pour finalement offrir aux partisans de la ligue l’une des plus divertissantes joutes de la campagne. Sacramento jouait avec l’avance presque toute la soirée, pour qu’un 4e quart enflammé de 39 points de la part de ses adversaires ne vienne lui voler le gain à la dernière seconde par la marque de 127-126.

Tout espoir semblait s’être estompé pour les Hornets lorsque le cadran ne lisait plus qu’une minute, au dernier engagement; l’écart était alors de 8 points. C’est à ce moment qu’une soudaine séquence de prouesses défensives, complétées de paniers opportuns de la part de Buzz City, est venue remettre l’issue du match en question.

LaMelo Ball, Terry Rozier, PJ Washington et Malik Monk étaient les auteurs de cette remontée éclair de 12-3 en 2 minutes – dont 9 points en 50 secondes! Tirant de l’arrière par 2 points avec une quinzaine de secondes à faire, les Hornets ne jettent pas la serviette. C’est à ce moment qu’une percée déterminée de Monk lui permet d’égaler la marque à 126, en récoltant la faute au passage. Son lancer-franc offre ultimement une priorité d’un point aux visiteurs et cloue le cercueil de Sacramento. Les Kings n’ont ensuite que 1,4 seconde pour riposter, mais sans succès.

Abasourdis, les locaux du Golden 1 Center rejoignent les vestiaires en ne sachant pas ce qui vient de leur arriver; ils tenaient la victoire entre les mains tout au long de la partie. Si les hommes de Luke Walton n’avaient pas raté cinq lancers-francs consécutifs au fil de la dernière minute de jeu, le dénouement de la soirée aurait assurément été autre.

Du côté des vainqueurs, le clou du spectacle était sans doute PJ Washington qui faisait démonstration de tous ses talents en mettant sur pied sa meilleure prestation en carrière. Ce sont 42 points et 9 rebonds qu’a récoltés le forward, tout en convertissant 15 de ses 23 tentatives totales, dont 5/8 de la ligne des 3 points.

Âgé de 22 ans, il devient le plus jeune membre de l’histoire des Hornets à enregistrer 40 points ou plus.

Il a été adéquatement épaulé par son acolyte de première année, LaMelo Ball, qui s’est chargé de distribuer le ballon pour Charlotte en amassant 12 passes décisives, soit son sommet en carrière. Melo y a ajouté 24 points et 4 rebonds pour se démarquer comme troisième meilleur pointeur du match, juste après les 30 points de Buddy Hield.

D’ailleurs, le tireur d’élite des Kings a aussi inscrit son nom dans les livres d’histoire de l’association dimanche, lui qui frappait le mille pour un ahurissant total de 8 tirs à 3 points. Du même élan, Buddy a récolté son 1000e triplé réussi en carrière.

À son 350e match chez les pros, Hield devient donc le joueur à atteindre la barre des 1000 tirs à 3 points convertis le plus rapidement de l’histoire de la NBA.

Le shooting guard des Kings aurait possiblement préféré rentrer à la maison avec une victoire, en plus d’un fait d’armes pareil, mai il se retrouve maintenant au 120e échelon de tous les temps pour le nombre total de 3 points réussis, à 28 ans. Or, il y a encore beaucoup de chemin à faire avant de rejoindre le statut de légende auprès de Reggie Miller (2560), Stephen Curry (2659) et Ray Allen (2973).

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 741