Respekte Nou : un premier chapitre qui présente l’essence de Luguentz Dort

Il fut un temps où Luguentz Dort était le dernier homme retenu par les Knights de Parc Ex, à ses débuts dans le monde du basketball. Quinzième homme de la formation en raison de sa carrure de joueur de football plus que pour son talent sur un parquet, le jeune homme a rapidement montré des parcelles de ce qui allait être la clé de son succès dans les années qui suivraient. Doté d’une éthique de travail exemplaire, Luguentz n’a eu besoin que de quelques mois pour passer du pire joueur de son équipe à l’un des meilleurs du circuit. Il ne s’agissait là que du premier exemple d’une longue lignée d’exploits qui forgeraient la carrière d’un jeune Montréalais jusqu’ici inconnu, mais qui ferait vibrer la planète du basketball quelques années plus tard.

Le documentaire Respekte Nou – qui sera présenté à RDS vers 19h30 mercredi soir – retrace le parcours de Luguentz Dort de son enfance jusqu’à la soirée du repêchage de la NBA, où il a été ignoré. Bien que l’œuvre frôle lors de son introduction et de sa conclusion sa performance de 30 points lors du match #7 contre les Rockets en 2020, la carrière du Montréalais chez les professionnels n’est pas abordée dans cet épisode de la série 25 ans d’émotion.

La raison est bien simple. L’équipe de production en est venue à l’évidence qu’il s’agissait là de la première portion d’un long récit. À seulement 21 ans, Luguentz a encore la vie devant lui pour écrire son histoire, qui pourra alors être documentée à partir de ses débuts dans la NBA. Le réalisateur du documentaire, Philippe-André Moreau, indique qu’il s’agit de la plus grande particularité de cet ouvrage.

« C’est évolutif dans son cas. Dans la prochaine année, il pourrait encore se passer des grandes choses. Dans toutes les années qui vont suivre, l’avenir est beau, donc l’approche était particulière. Il fallait trouver quelque chose qui nous fascinait déjà dans ce qui l’a amené où il est. […] On s’attend à ce qu’il y ait une deuxième partie. »

– Philippe-André Moreau

En visionnant ce documentaire, il est évident que la décision prise aura été la bonne. Avant de pouvoir se mesurer aux meilleurs joueurs de la NBA, de devenir le némésis de James Harden et de rejoindre LeBron James et Kobe Bryant dans le livre des records de la ligue, il y a effectivement un parcours inspirant qui devait être raconté – autant pour les souvenirs que pour les jeunes d’ici qui pourraient être inspirés d’emprunter le même chemin que leur nouvelle idole.

www.alleyoop360.com-respekte-nous-un-premier-chapitre-qui-presente-lessence-de-luguentz-dort-2021-03-30_21-41-24_143201
Image : RDS – 25 ans d’émotion

Représenter ses racines

Les valeurs de Luguentz sont au cœur de ce reportage. Bien évidemment un homme travaillant, il n’oublie pas ce qui a fait de lui la personne qu’il est. En tant qu’athlète, le rôle de porte-parole n’est pas obligatoire. Or, il est admirable de voir que Lu a trouvé important de respecter ses racines : de Haïti à Montréal-Nord, en passant par sa famille et plus particulièrement sa mère.

En plus de la ville de Montréal ainsi que la province du Québec, il tient à mentionner qu’il garde plus précisément son quartier près du cœur. Il connaît la réalité de Montréal-Nord, mais il la trouve injuste et souhaite faire briller son arrondissement grâce à ses performances.

« J’ai vraiment eu du fun à grandir à Montréal-Nord. »

– Luguentz Dort

Ses racines sont aussi constituées de son pays d’origine. Le sang qui coule dans ses veines est haïtien, et c’est pourquoi il a décidé de porter l’inscription « Respekte Nou » derrière son chandail lors de la reprise des activités de la NBA, l’été dernier. Il souhaitait faire un clin d’oeil à sa communauté, établir un exemple et montrer que tout est possible.

« La communauté haïtienne est très grande. Voir un Haïtien dans la NBA qui est allé au collège, c’est vraiment gros. J’essaie de le représenter à 100%, ça donne espoir aux gens qu’ils peuvent réussir dans la vie. »

– Luguentz Dort

Or, être un modèle nécessite aussi des actions concrètes, des discours passionnants et une histoire de laquelle tirer une leçon. Dans son cas, c’est l’école qui marque son récit et qui peut changer les choses pour la jeune génération.

www.alleyoop360.com-respekte-nous-un-premier-chapitre-qui-presente-lessence-de-luguentz-dort-2021-03-30_21-42-13_057133
Image : RDS – 25 ans d’émotion

L’importance de l’école

Voilà l’essence du récit. Ce documentaire constitue en grande partie un rappel de l’importance de l’école, qui n’est pas toujours comprise par les jeunes comme Luguentz. Dans la NCAA, de nombreux joueurs d’ici ont pris du retard dans leur parcours en raison de leurs notes à l’école secondaire. Il a fallu un énorme travail pour que ça ne soit pas le cas avec lui, puisqu’il n’accordait jadis aucune importance à cet aspect de son parcours.

« Pour moi l’école, je voulais rien savoir. Je connaissais pas comment l’école était important. Je me disais, ‘je joue au basket, j’ai pas besoin de l’école’. »

– Luguentz Dort

On peut également découvrir quelques pages du récit de Luguentz qui n’avaient pas été racontées à cette échelle, auparavant. Afin de passer ses cours, il a eu besoin de l’aide de l’entraîneur de l’équipe rivale de Lucien-Pagé, Alder Pierre. Deux programmes qui se détestent sur le parquet, mais qui ont fait la paix afin de prioriser le succès de Luguentz ainsi que de son ami de longue date, Shawn Barthélémy.

Pour la réussite du jeune, Alder l’a fait. Nelson avoue lui-même qu’il n’aurait peut-être pas accepté si l’inverse s’était produit, et Alder mentionne que 10 ans auparavant, il ne l’aurait pas fait.

Les astres se sont alignés et au final, ce transfert a peut-être sauvé le parcours de Luguentz.

Le réalisateur du documentaire nous mentionnait la semaine dernière que lors du tournage, Lu s’est rendu à son ancienne école pour parler aux jeunes et qu’il avait martelé à de nombreuses reprises qu’il ne serait pas où il est si ce n’était pas de l’école.

Un message qui saura, espérons-le, aider la réussite des jeunes dans ce quartier. Une nouvelle idole, un modèle à suivre qui prône le succès académique avant tout.

www.alleyoop360.com-respekte-nous-un-premier-chapitre-qui-presente-lessence-de-luguentz-dort-2021-03-30_21-42-31_562239
Image : RDS – 25 ans d’émotion

L’essence de Luguentz Dort

De ses débuts à Parc Ex au repêchage de la NBA, le parcours de Luguentz est très bien raconté. Le documentaire n’a pas de narrateur, ce qui permet à Lu et ses proches de raconter l’histoire d’une façon sincère, émotive et vraie. On plonge dans le récit et il devient clair que le jeune homme arrive de très, très loin.

Il faut attendre la première pause pour entrer dans le feu de l’action. La mise en contexte est peut-être un peu longue, mais lorsqu’on garde en tête qu’il ne s’agit que du premier chapitre, on comprend sa pertinence. On pouvait se permettre de remonter au tout début, et plusieurs anecdotes apportent un contexte intéressant qui exemplifie à quel point Luguentz, jusqu’à 12 ans, était loin d’être le joueur qu’il est aujourd’hui.

Le point faible se retrouve probablement au niveau des images. RDS a dû composer avec une quantité très limitée de film provenant des plus jeunes années de Luguentz. Le répertoire est donc limité et les images de Luguentz à l’entraînement pour le documentaire reviennent souvent. On comprend toutefois le contexte et les ressources très limitées qui ne s’inventent pas, bien sincèrement.

Notons toutefois que lorsque son récit scolaire est raconté, certaines scènes sont recréées – Luguentz qui étudie, Luguentz qui discute avec son conseiller. Ça semble un peu forcé et très peu naturel, mais ça ne nuit pas à l’écoute.

L’aspect le plus positif de ce documentaire réside dans le fait qu’il exprime de façon parfaite l’essence de l’être humain qu’est Luguentz. La famille, l’honneur, le respect, l’acharnement, la reconnaissance des racines et le désir d’avoir un impact dans la vie des gens.

Parfois, un documentaire demeure en surface et raconte principalement le contexte des exploits sur le terrain. C’est loin d’être le cas ici. On découvre l’homme avant le joueur. Au final, ce sont en grande partie ses valeurs qui lui ont permis d’avancer aussi rapidement.

« Respekte Nou », c’est du bonbon pour l’amateur de sport. Cet épisode donne surtout hâte à la suite de cette histoire qui s’écrit devant nos yeux.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 794