NBA : Quand l’élève bat le maître

À plusieurs occasions, des jeunes joueurs ont pu affronter leur idole de jeunesse. Certains sont passés plutôt inaperçus, alors que d’autres en ont profité pour épater la galerie.

Déjà, pour qu’un jeune joueur puisse jouer contre son idole, c’est assez rare. La différence d’âge ne doit pas être trop élevée, le nouvel arrivant ne doit pas trop tarder à arriver dans la grande ligue et le vétéran doit pouvoir jouer jusqu’à un certain âge. Les plus grandes vedettes sont très souvent idolâtrés, mais les joueurs pouvant surpasser leur figure de jeunesse sont très peu fréquents.

Lorsque cette journée arrive enfin, c’est assez spécial pour le jeune. Il va vouloir lui montrer tout ce qu’il sait faire pour pouvoir l’impressionner durant la rencontre. Certains ont même eu leurs meilleures performances de leur saison recrue lorsqu’ils affrontaient le joueur sur lequel ils ont bâti leur jeu en grandissant.

1- Michael Jordan

Remontons à la saison 1984-1985, où un Michael Jordan en était à sa première saison dans la NBA. MJ a longtemps eu Julius Erving comme modèle. Et oui, même le goat avait un idole de jeunesse. Leurs performances lorsqu’ils se sont affrontés pour les trois premières fois ont été plutôt similaires.

Lorsque leur quatrième affrontement est venu, Jordan voulait vraiment impressionner Dr. J. Un homme de parole a parlé et il a enregistré pas moins de 40 points sur 21 tirs seulement, alors que Erving a enregistré 19 points. Avec cette performance et les trois autres suivantes contre Erving et les 76ers, MJ a enregistré une moyenne de 37 points par match, dont une performance de 47.

2- Devin Booker

Le shooting guard des Suns de Phoenix avait une autre légende comme modèle. Il a bâti son style de jeu presque de la même façon que le défunt Kobe Bryant. Il s’est longuement inspiré de ses mouvements. Malgré leur différence d’âge de 18 ans, D-Book a finalement pu jouer contre son idole après que Kobe ait manqué leur trois affrontements précédents – Booker disputait sa saison recrue, alors qu’il s’agissait de la dernière de Bean. Le 23 mars 2016, Booker a finalement réalisé son plus grand rêve, celui d’affronter Kobe Bryant. Et il n’y est pas allé de main morte. Le garde de 24 ans a enregistré une performance de 28-3-7, alors que Kobe a été limité à 17-3-2. C’était aussi la meilleure performance de sa saison recrue.

Dès la première possession de la rencontre, la vedette des Suns a tenté le signature move de Kobe sur ce dernier. Kobe avait trouvé ça assez drôle :

« Aussitôt qu’il a reçu le ballon, il a immédiatement essayé de faire le jeu sur moi. J’avais l’habitude de faire la même chose contre MJ. »

– Kobe Bryant

La dernière chose que Kobe a dit à D-Book après la rencontre était : Be legendary. Deux mots
bien simple, mais qui ont marqué Booker. Il s’est même fait tatoué cette phrase sur son bras.

www.alleyoop360.com-quand-leleve-bat-le-maitre-2021-03-29_18-46-58_297999

3- Brandon Ingram

Plusieurs joueurs ont été comparés à Kevin Durant. En fait, la majorité des jeunes joueurs assez grands, capables de tirer de partout et qui sont très fort sur la finition ont pu être étiquetés comme un futur KD. Brandon Ingram a porté cette comparaison depuis le high school et pas sans raison. Le Slim Reaper en personne s’était adressé aux médias avant même qu’il fasse le saut dans la NBA.

« Il me rappelle moi-même, mais il est plus avancé que je l’étais à ce stade-là. J’ai l’impression que s’il continue de travailler fort, en plus qu’il soit avec une excellente organisation, tout est possible pour ce joueur. »

– Kevin Durant

Contrairement aux autres dans cette liste, Ingram est le seul à avoir affronté son idole alors qu’il était encore dans son prime. Il a tout de même réussi à avoir le dessus (légèrement) sur KD lors de leur premier affrontement le 29 novembre 2017. Ingram a enregistré sa meilleure performance de ses deux premières saisons avec 32-5-3, en plus de 3 steals et 2 blocs. Durant, quant à lui, y est allé d’une performance de 29-7-5.

4- Ja Morant

La jeune sensation des Grizzlies de Memphis a hérité de plusieurs comparaisons différentes, dont John Wall, Derrick Rose et De’Aaron Fox, mais celui qui revenait le plus souvent était Russell Westbrook. Il a souvent cité Westbrook comme étant un modèle sur lequel il basait son jeu. Ja veut cependant mettre quelque chose au clair.

« Westbrook était évidemment mon joueur préféré, mais je ne veux pas être personne d’autre. Je veux juste être Ja »

– Ja Morant

Comme plusieurs recrues affrontant leurs idoles pour une première fois, Ja n’a pas pu démontrer ce dont il était vraiment capable. Westbrook a enregistré une performance de 33-9-8, alors que Ja a été limité à 12 points. Par contre, lors du deuxième affrontement entre les deux joueurs, le MVP de 2017 était tout simplement un autre joueur dans le chemin de Morant. Il a maintenu un pourcentage du terrain de 61.1% dans une performance de 35 points, 5 rebonds et 10 mentions d’aide. Russ n’a tout de même pas été décevant avec 23 points, 6 rebonds et 15 mentions d’assistance.

Des chaînes d’idole se sont formées avec le temps. Julius Erving a inspiré grandement Michael Jordan, qui a lui même inspiré Kobe Bryant, qui a lui aussi laissé sa marque et a permis à Devin Booker d’être ce qu’il est aujourd’hui. Tyler Herro du Heat de Miami s’est aussi inspiré un peu à son tour de D-Book.

Maintenant, il reste à savoir qui seront les prochains idoles de cette génération. Est-ce que ce sera Luka Doncic, Zion Williamson, Trae Young? L’histoire reste à être écrite.

Crédit : Jxmy Highroller

Image par défaut
Michaël Petit
Publications: 30