Aleksej Pokusevski, le prodige silencieux d’Oklahoma City

Aleksej Pokusevski était définitivement l’une des plus belles cartes cachées du repêchage de 2020. Extrêmement grand, mais frêle, doté d’un excellent sens du basketball ainsi qu’un tir de 3 points anormal pour un jeune homme de 17 ou 18 ans qui mesure 7 pieds. Sa coordination était déjà impressionnante, mais on s’attendait à ce qu’il soit à deux, trois ou même quatre ans d’un impact dans la NBA. Déjà, on peut voir que Poku a grandement devancé la courbe de progression qu’on lui projetait.

Le Serbe a connu sa meilleure soirée en carrière, hier soir. Poku a réussi 7 de ses 11 tentatives de la ligne de 3 points, terminant la rencontre avec 25 points, 9 rebonds et 4 passes. Il a battu un record de franchise de son coéquipier, Theo Maledon, pour le plus grand nombre de tirs de 3 points en un match pour une recrue. Il a aussi rejoint des noms impressionnants dans l’histoire du Thunder, tout court.

Il s’agit du 14e match de suite durant lequel Poku est un partant pour le Thunder. S’il ne produit pas à tous les soirs – sa constance doit être travaillée – il semble commencer à gagner son rythme. À ses cinq derniers matchs, il marque en moyenne 18.6 points par rencontre. Depuis qu’il est partant, le jeune homme a réussi cinq matchs de 19 points ou plus, dont quatre dans les cinq derniers.

Évidemment, il faut être patient et prendre tout ça avec un grain de sel puisqu’il joue pour le Thunder, une équipe perdante. Lors de ces fameux cinq derniers matchs, OKC a perdu contre Charlotte (113-102), Detroit (132-108), Portland (133-85), Phoenix (140-103) et Dallas (127-106).

On parle d’une moyenne de 28 points d’écart. C’est énorme. Poku n’aide pas le Thunder à gagner, et il n’aurait pas ces minutes ailleurs dans la NBA. Il fait ce qu’il fait au plus haut niveau, mais pas dans des circonstances idéales.

Au-delà des chiffres, on peut toutefois lui attribuer des qualités évidentes :

  • Il est excellent en situation de catch-and-shoot à la ligne de 3 points. Il ne réussit présentement que 30% de ses tentatives, mais il a montré un potentiel intéressant et tire peut-être un peu trop pour rendre justice à son tir, aussi tôt dans sa carrière.
  • 25% de l’attaque de Poku est générée en possession du ballon sur le pick-and-roll. Éventuellement, il pourrait profiter de cette menace pour tirer lui-même.
  • Relativement explosif et très talentueux, Poku sait mener l’adversaire en bateau et se sert de ses qualités de jeu de pied pour attaquer l’anneau au bon moment. Il y a définitivement un potentiel de slasher, ici. Et en ce sens…
  • Poku pourrait être une menace à plusieurs niveaux puisqu’il distribue bien le ballon. Il voit ce qu’il se passe autour de lui et sait trouver ses coéquipiers lorsque ses propres options sont limitées.

Maintenant, tout n’est pas rose. Cette saison, Poku possède une cote offensive de 84 points par 100 possessions. C’est catastrophique, rien de moins. Ses statistiques avancées révèlent un joueur extrêmement inefficace et dont l’impact n’est pas si positif que ça.

Or, il y a une progression évidente qui se fait. Ses performances du début de la saison affectent beaucoup son dossier, car il y a une amélioration constante à chaque mois. Voici une comparaison de ses chiffres avant et après la pause du Match des étoiles.

Avant ASGAprès ASG
Tirs23/93 (24.7%)31/84 (39%)
Tirs de 3 points10/56 (17.9%)31/84 (36.9%)
Lancers francs0/0 (0%)20/24 (83.3%)
Rebonds60 (3.5/match)88 (6.3/match)
Rebonds offensifs18 (1/match)5 (0.3/match)
Passes21 (1.2/match)40 (2.9/match)
Points87 (5.1/match)154 (11/match)
True Shooting %30%50.7%
Cote offensive (100 possessions)5995

Voici ses chiffres à chaque mois de la saison :

www.alleyoop360.com-aleksej-pokusevski-le-prodige-silencieux-doklahoma-city-2021-04-08_09-20-56_205124
BasketballReference.com

Considérant les attentes limitées qu’il y avait à son endroit en 2020-2021, il faut être agréablement surpris de son impact à sa saison recrue.

Il s’améliore et il apprend en tant que partant. À seulement 19 ans, son potentiel est palpable et pourrait être plus grand qu’on le pensait. L’avenir nous le dira.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 793