Quel sera l’apport de Khem Birch chez les Raptors ?

C’est officiel depuis samedi soir, le Montréalais Khem Birch a signé avec les Raptors après avoir passé par le ballotage. Avec Chris Boucher, on pourrait voir une rotation 100% montréalaise à la position de centre. Mais est-ce qu’il demeure une meilleure option qu’Aron Baynes ? Charles Dubé-Brais avait son opinion à ce sujet et a parfaitement décortiqué tout ce que Birch pourra apporter au club.

Tout au long de la saison, la position de centre était une des grandes lacunes des Raptors, tout comme le rebond. Avant que Chris Boucher ne prenne la relève en tant que centre titulaire, c’était Aron Baynes qui était sur l’alignement de départ pour une majorité de la campagne et il ne livrait simplement pas la marchandise, surtout d’un point de vue offensif.

Lors de la saison 2018-2019, Khem Birch a produit ses meilleures statistiques en carrière. Âgé de 28 ans, il jouait en moyenne une vingtaine de minutes par match avec le Magic d’Orlando cette année. Il n’a récolté que 5.3 points par match en moyenne cette saison, en plus de 5.1 rebonds.

« Statistiquement parlant, c’est difficile de faire un argument fort à ce jour que c’est une grande amélioration sur Aron Baynes. »

Charles Dubé-Brais

Si l’on rapporte les statistiques de ces deux joueurs de centre sur 36 minutes, Baynes a des moyennes de 11.5 points par match et 10 rebonds, alors que Birch a des moyennes de 9.6 points et 9.2 rebonds par match. Les deux joueurs sont très peu efficace à la ligne de 3 points. Baynes a une efficacité de 23.7% pendant que Birch à Orlando a tenu une moyenne de 19%. De plus, les deux ont un très faible pourcentage d’efficacité du terrain avec 45% pour Birch et 43.1% pour Baynes.

« Birch c’est un meilleur rebondeur offensif que Baynes, mais le réel problème chez les Raptors présentement, c’est les rebonds défensifs. »

Charles Dubé-Brais

En bout de ligne, le meilleur joueur à la cinquième position de Toronto, c’est Chris Boucher et il va conserver la majorité des minutes dans la rotation. Birch, lui, devrait en mériter pas loin de 20 par match au départ pour s’acclimater aux schémas de Nick Nurse.

« Il y a un réel intérêt à voir ce que Birch peut nous donner et voir si les Raptors voudront ajouter un joueur intéressant cet été ou non. »

Charles Dubé-Brais

Le Montréalais pourrait être le remplaçant de Boucher la saison prochaine puisqu’Aron Baynes a signé l’été dernier avec l’équipe pour deux ans, mais la deuxième année de son contrat n’est pas garantie. Il s’agit d’une option d’équipe et à 7,3 millions pour l’année prochaine, Toronto n’activera pas cette option.

Birch est aussi un agent libre à la fin de la saison, mais il sera beaucoup moins gourmand que Baynes l’était. Il cadre bien avec la culture de Toronto, étant Canadien et ancien fan de la franchise, et peut facilement être plus efficace que Baynes s’il se concentre sur ses forces.

« Je pense que Birch pourrait être efficace si tu le convaincs de ne pas trop s’écarter pour tirer de loin, mais plutôt de se concentrer sur les rebonds offensifs et plonger au panier. »

Charles Dubé-Brais

Les Raptors pourraient également être chanceux à la loterie et au repêchage si un certain Evan Mobley est disponible. Ajouter un espoir de son calibre à la cinquième position serait un luxe. Il n’en demeure pas moins que Birch est plutôt jeune, qu’il a encore de belles années devant lui et qu’il possède un excellent gabarit.

Image par défaut
Michaël Petit
Publications: 30