Trois Québécois repêchés dans la CEBL

Le Terrebonnien Nervens Demosthene, le Gatinois Anthony Tsegakele et le Montréalais Guillaume Pépin ont tous trouvé preneur lors du repêchage de la CEBL, la meilleure ligue de basketball au Canada, mercredi. 

Demosthene a d’ailleurs été choisi au tout premier rang de la séance de sélection par les Rattlers de la Saskatchewan. Contacté par AlleyOop360, le produit des Gaiters de l’Université Bishop’s s’est dit très heureux de la sélection. 

« Venant d’un division 2 collégial, j’espère avoir pu démontrer qu’en travaillant fort, peu importe d’où tu viens, tu peux y arriver. Je suis très heureux et reconnaissant pour cette opportunité. C’est le fruit de plusieurs années de travail et je compte continuer à travailler fort tout en apprenant à jouer dans cet entourage constitué de pros afin de profiter pleinement de cette opportunité. »

– Nervens Demosthene

Le garde avait remporté le championnat du RSEQ avec les Gaiters en 2019-20 au terme d’une dramatique finale face aux Citadins de l’UQAM. Il avait également gagné une place sur la première équipe d’étoiles du circuit universitaire cette saison-là. 

Six sélections plus tard, les Bandits de Fraser Valley ont prononcé le nom d’Anthony Tsegakele. Le finaliste au titre de recrue universitaire de l’année ne joue au basketball que depuis la troisième secondaire et son ascension a été exceptionnellement rapide. 

Au deuxième tour, Guillaume Pépin a été la sélection des BlackJacks d’Ottawa. La troupe de Charles Dubé-Brais met la main sur un joueur bien familier de la ville, lui qui y a fait son parcours universitaire en jouant pour les Gee-Gees. 

Chacune des sept formations a choisi trois joueurs lors de la séance de repêchage, pour un total de 21 joueurs.

Depuis sa création en 2017, la CEBL ne cesse de grandir. Le circuit de Mike Morreale accueillera une première équipe québécoise dès l’an prochain, à Montréal.

Image par défaut
Gabriel Duhamel
Publications: 46