Les 76ers courtiseront Kyle Lowry durant la saison morte

La saison régulière n’est peut-être pas encore terminée, mais on connait déjà les intentions de quelques équipes en vue de la prochaine saison morte. Dans la deuxième partie de son tour de tables des possibles agents libres, Sam Amick de The Athletic croit que les 76ers de Philadelphie tenteront de ramener le #7 à la maison, via un trade-and-sign.

Âgé de 35 ans, Lowry sera joueur autonome sans compensation à la fin de la présente campagne, lui qui touche un salaire de 30,5 M$ en cette saison 2020-2021. Originaire de Philadelphie, le vétéran semble être un fit naturel pour les 76ers.

Toutefois, le journaliste précise que les Lakers de Los Angeles et le Heat de Miami seraient parmi les autres candidats. Mais comme le note Amick, seul le Heat est présentement dans une situation financière favorable pour amener K-Low.

Maintenant, est-ce que le marché est favorable pour Lowry. Premièrement, malgré sa blessure à un pied, il est encore capable d’amasser des statistiques intéressantes. Selon StatHead.com, Lowry pourrait devenir seulement le troisième joueur de 34 ans et plus à accumuler des moyennes de 16 PTS, 7 AST et 5 REB et plus. Un standard atteint seulement par LeBron James (3x) et Larry Bird.

Par la suite, le garde peut encore avoir de l’essence dans le réservoir pour encore quelques saisons. À son âge, il a relativement peu de minutes de jeu en carrière. À titre comparatif, il accumule près de 8000 minutes de moins que Chris Paul (30 369 contre 37 464).

N’ayant pas transigé Lowry à la dernière date limite des transactions, les Raptors pourraient se permettre un coussin financier intéressant s’ils laissent aller l’Américain. En se débarrassant également des contrats non-garantis d’Aron Baynes, DeAndre’ Bembry, Paul Watson et Rodney Hood, les Torontois pourraient être 25 M$ sous le cap salarial. Un total qui pourrait attendre 32 M$ si Chris Boucher ne revient pas avec la franchise canadienne.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 94