Les Raptors amorcent leur virée dans l’Ouest du mauvais pied

Le premier de quatre matchs contre certains de meilleurs clubs de l’Ouest, sur la route, rejoint la colonne des défaites pour les Raptors de Toronto. À l’occasion du 600e match en carrière pour Kyle Lowry, chez l’équipe, le point guard a connu une excellente production de 20 points 5 rebonds et 7 passes, mais ce sont OG Anunoby et Khem Birch qui ont volé la vedette pour Tampa Bay, avant que les Nuggets de Denver ne montent un assaut final au 4e quart pour remporter le combat 121-111.

La thématique du 1er quart-temps aura définitivement été la passe, alors que les deux formations participantes sortent en lion et font belles démonstrations de mouvement de ballon. Ce thème a perduré toute la soirée, puisque les Raptors et les Nuggets combinent leurs efforts pour un total de 49 passes décisives.

Nikola Jokic, à la tête de la course au MVP, est d’abord plus passif et se charge d’agir comme point d’ancrage offensif et, malgré sa faible récolte d’aides officiels, il distribue le ballon avec brio comme il sait si bien le faire.

Chez les visiteurs venus de Floride, c’est OG Anunoby qui se démarque tôt dans la soirée avec son agressivité offensive et ses prouesses défensives. Son impact des deux côtés du terrain permet à sa troupe de tenir bon, résistant aux nombreuses salves de Denver.

OG enregistre 10 points au 1er pour ensuite en compter 19 à sa fiche à la fin du 2e. Le jeune ailier semble bien apprécier le défi de jouer en altitude, lui qui connait toujours beaucoup de succès face à la franchise du Colorado.

Il représente sans l’ombre d’un doute le point le plus positif à retirer de cette première demie de basketball pour les hommes de Nick Nurse. Son évolution en tant que créateur de tir et manieur de ballon est belle à voir, cette année.

C’est Toronto qui a le dessus défensivement pour les 24 premières minutes du match, avec une intensité supérieure qui résulte en une disparité de 6 vols de ballon contre 1, ainsi qu’un rendement de 47% du périmètre pour les Raps contre seulement 26% pour l’adversaire.

Or, personne ne prend les devants de façon concrète lors de cette première demie d’activité, nonobstant de la séquence que mettent sur pieds Lowry, Anunoby et Birch avant de rejoindre les vestiaires.

Le Joker amorce le 3e quart avec intention; il enclanche le mode « attaque » sur la machine et cherche soudainement beaucoup plus son propre tir. Plusieurs paniers de sa part prescrivent un changement de plan pour Nurse qui fait confiance à deux pièces qui lui ont beaucoup rapporté aux quarts précédents, soit OG et Birch.

D’ailleurs, ce dernier fait preuve d’efficacité et de dynamisme qu’il n’avait pas encore déployé à Tampa Bay et le centre montréalais atteint donc le plateau des 15 points en un clin d’œil; il égalise son record personnel en carrière.

Le Québécois semble être partout sur le terrain à la fois et ponctue sa meilleure performance à vie chez les pros avec 20 points, 8 rebonds, 4 assistances, 2 vols de ballon, 1 bloc, 2 tirs à 3 points de convertis en deux tentatives et un rendement final de 80% du terrain.

C’est malheureusement – pour les Raptors – lors de la dernière portion de 12 minutes de la partie que tout s’effondre. La deuxième unité du We the North menée par Malachi Flynn (incluant Freddie Gillespie, Yuta Watanabe, DeAndre’ Bembry et Rodney Hood) ne fait pas le poids en comparaison avec les réservistes d’expérience qui complètent l’alignement de Denver.

Le banc des Raptors se fait tout simplement dominer au début du 4e et lorsque Nurse effectue finalement une rotation, il est déjà trop tard. Ils tiraient de l’arrière par seulement 2 points avant de débuter le quart, mais environ 3 minutes plus tard le gouffre était creux de 11 points et a rejoint son paroxysme à 23 points.

Les dagues qui ont crevé le cœur de ces Raptors qui étaient dans ce match depuis le début sont venues lorsque Flynn (16 points, 4 mentions d’aide, 6 revirements) a causé deux revirements fâcheux de suite et que les opposants ont su capitaliser sur ses erreurs avec deux jeux de 3 points « traditionnels » consécutifs. Cette joute devient rapidement hors de portée, mais la priorité finale des Nuggets, de 10 points, ne raconte pas adéquatement toute l’histoire.

La bien mauvaise nouvelle qui accompagne ce revers pour la franchise canadienne : le tournoi de play-in est maintenant presque inaccessible car les Wizards jouissent désormais d’une avance de 2.5 matchs pour la 10e place du classement de l’Est. Lowry et compagnie détenaient des probabilités entre 6% et 11% de faire le mini-tournoi qui leur aurait offert une chance aux séries, mais à la suite des événements de jeudi soir, ces chances sont inférieures à 1%, selon Blake Murphy de The Athletic.

Il reste toujours neuf affrontements au calendrier de l’équipe, dont trois combats très rudes à l’horizon. Les prochains adversaires des Raptors sont le Jazz de l’Utah, les Lakers et les Clippers de Los Angeles.

Joueurs du match :

OG Anunoby (TOR) : 25 PTS, 3 REB, 3 AST, 1 STL, 1 BLK, 4/8 du 3PTS

Nikola Jokic (DEN) : 19 PTS, 11 REB, 2 AST, 1 STL, 8/13 du terrain

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 743