Duncan Robinson atteint le plateau des 500 tirs à 3 points réussis en un nombre de matchs record

Samedi, alors que le Heat affrontait les Cavaliers, Duncan Robinson avait besoin de voir rentrer quatre tirs du centre-ville dans le panier pour atteindre le plateau des 500 tirs à 3 points réussis en carrière. Il a terminé la rencontre avec six conversions en neuf tentatives. Le tireur d’élite évoluant au sein de la franchise de Miami depuis le début de sa carrière est ainsi devenu le joueur franchissant ce cap impressionnant le plus rapidement dans l’histoire de la NBA.

Robinson aura donc eu besoin de prendre part à seulement 152 parties dans la grande ligue pour franchir le plateau. Le shooting guard de 27 ans a fracassé le record, qui était précédemment détenu par Luka Doncic avec 187 matchs disputés.

Il peut paraître étonnant de ne pas voir le meilleur tireur à distance de l’histoire Steph Curry ne pas figurer au sommet de cette liste. Toutefois, depuis l’arrivée du Chef dans la NBA en 2009, le style de jeu et la cadence ont beaucoup évolué. 

Le nombre de tirs à 3 points tentés a augmenté de façon exponentielle au cours de la dernière décennie et le numéro 30 a certainement contribué à ce changement. Un sniper comme Duncan en profite pleinement à l’heure actuelle. Cela dit, son exploit reste fort impressionnant.

Après le match, le joueur du Heat a avoué en toute humilité qu’il se considérait chanceux d’évoluer dans l’ère actuelle.

«Je le dis souvent. Je bénéficie du style de jeu d’aujourd’hui. Si j’étais né 15 ou 20 années plus tôt, je n’aurais sûrement pas joué dans la NBA. L’adresse derrière la ligne de 3 points est une compétence qui est extrêmement valorisée», a dit Duncan Robinson.

Il s’agit d’une réaction très humble pour un athlète venant tout juste d’établir un nouveau record dans l’une des plus grandes ligues sportives professionnelles au monde.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 195