Knicks : une première saison victorieuse depuis 2013

Avec un gain de 118-104 contre les Grizzlies de Memphis, lundi soir au FedExForum, les Knicks ont officiellement signé leur première saison victorieuse depuis 2013, la dernière année où ils ont participé aux séries éliminatoires.

Combinant leurs efforts pour 53 points au Tennessee, Julius Randle (28 PTS, 6 REB, 6 AST) et Derrick Rose (25 PTS, 2 REB, 2 AST) ont évidemment grandement contribué au résultat d’hier, mais plus spécialement à l’essor d’une franchise dont la compétence a été remise en question plus souvent qu’à son tour au cours des dernières années.

New York est LE plus gros marché de la NBA, devant des villes historiquement importantes pour le sport comme Los Angeles, Chicago et Boston. Après tout, sa franchise a été évaluée à 4,6 milliards de dollars américains par Forbes en février, la plus grande valeur de toute l’association.

Quand les Knicks gagnent, le moral des troupes est meilleur. Or, ça n’a pas été le cas depuis l’époque où Carmelo Anthony possédait la meilleur moyenne de points de la ligue avec la Grosse Pomme. Disons qu’ils étaient dus.

En gagnant 12 de leurs 13 derniers matchs, les hommes de Tom Thibodeau ont démontré qu’ils prenaient à cœur le succès de l’équipe – et qu’ils étaient déterminés à se qualifier pour les séries éliminatoires. Ils tiennent actuellement le quatrième rang dans l’Est avec un dossier de 37-28, derrière les Nets, les 76ers et les Bucks. C’est donc presque fait.

Si les Knicks parviennent à conserver le momentum du dernier mois, s’ils continuent d’utiliser judicieusement Derrick Rose et s’ils font confiance à Julius Randle comme première option, ils ont la possibilité de réaliser de belles choses.

De manière réaliste, on peut prédire une sortie en deuxième ronde. Mais ils pourraient surprendre et se rendre en finale de conférence, si jamais une belle occasion se présente.

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 702