Donovan Mitchell marque plus de points que Leonard et George combinés

Après un début de rencontre léthargique pour le Jazz de l’Utah – qui n’a récolté que 18 points au 1er quart, ratant une vingtaine de tentatives consécutives – Donovan Mitchell s’est levé pour la première tête de séries dans l’Ouest afin de terrasser les Clippers de Los Angeles et s’emparer d’une priorité de 1-0. Dans une performance historique pour le Jazz, le shooting guard étoile a enregistré 45 points, 3 rebonds et 5 passes décisives sur un rendement total de 53.3% alors qu’il marquait plus que Kawhi Leonard et Paul George sont parvenus à le faire, en combinant leurs efforts, pour l’adversaire.

alleyoop360.com-donovan-mitchell-marque-plus-de-points-que-leonard-et-george-combines-2021-06-09_09-37-43_205915
AlleyOop360

Il s’agit de la quatrième prestation de 40 points ou plus en séries pour Mitchell, déjà, qui égale le record de Karl Malone. Toutefois, le légendaire power forward de l’Utah l’a accompli en 193 rencontres éliminatoires, tandis que le numéro 45 de la présente édition de l’équipe n’en a eu besoin que de 27.

Il inscrit également son nom sur une autre page du livre de records de la franchise, avec une troisième production de 45 points ou plus en séries, ce qui représente le plus haut total de la sorte dans l’histoire du club; tous les autres membres présents et passés n’ont tapé les 45 qu’à deux reprises ou moins.

Comme si ce n’était pas suffisant, Spida s’est aussi assuré un autre fait d’armes à ajouter dans son CV, lui qui se hisse au troisième rang de tous les joueurs actifs pour la plus importante moyenne en carrière de points par match, en playoffs. Avec 27.5 points par soir, le prolifique marqueur du Jazz dépasse Anthony Davis (27.3) et se retrouve tout juste derrière LeBron James, (28.7) et Kevin Durant (29.2).

De l’autre côté des parquets du Energy Solutions Arena de Salt Lake City, Kawhi (23 points) et PG-13 (20 points) n’ont pas livré la marchandise nécessaire pour s’emparer d’une victoire en territoire hostile, comme ils l’ont si bien fait lors de la dernière séries face aux Mavericks, qui s’est prolongée jusqu’à sept joutes. Tirant le ballon avec une efficacité de 23.5% et 47.4% respectivement, Playoff P et The Klaw ont frappé un mur en se mesurant à la rude défensive du Jazz. Rude, comme dans Rudy Gobert.

C’est le mastodonte de 7 pieds 1, récipiendaire du titre de Joueur défensif par excellence à deux reprises – et probablement bientôt trois – qui a ultimement offert le gain à sa troupe, par ses prouesses du côté défensif du ballon. La séquence suivante est digne des meilleurs moments en séries des dernières années; voire, de tous les temps.

Marcus Morris Sr. avait le ballon de la gagne entre les mains, et se croyait en bonne posture au périmètre avec Gobert, un gaillard plus lent à cette distance de l’anneau, mais s’est fait surprendre par le bras « Inspecteur Gadget » du pivot français qui a finalement permis aux siens de conserver une fragile avance de 112-109. Si les efforts en attaque de Donovan Mitchell auront été la clé du succès de l’Utah, hier, en plus de jolies performances de Bojan Bogdanovic et Jordan Clarkson avec 18 points chacun, c’est le bloc impressionnant de Rudy qui aura mis l’ultime clou dans le cercueil des visiteurs – le tout sans les services de Mike Conley.

Le jeu aura également donné lieu à cette incroyable photo, digne d’être encadrée dans le salon d’un partisan de la franchise :

alleyoop360.com-donovan-mitchell-marque-plus-de-points-que-leonard-et-george-combines-2021-06-09_10-03-49_869578
Sports Illustrated

Le deuxième chapitre de cet excellent face-à-face de deuxième ronde prendra aussi place à Salt Lake City, jeudi à 22h00.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 776